30 mars, 2009

DE L’IMPORTANCE DE LA PRESERVATION DE LA PAROLE DE DIEU

Classé dans : Non classé — berbererif @ 0:09

 

<< En vérité c’est Nous qui avons fait descendre le Rappel (Le Coran) et c’est Nous qui en sommes les Gardiens>> . ( sourate 15 verset 9 ) . 
Croire à tous les livres divins est l’un des piliers de la Foi musulmane : 

<< Le Messager ( Mohammed) a cru en ce qu’on a fait descendre vers lui venant de son seigneur, et aussi les croyants : Tous ont cru en Allah, à Ses anges, Ses livres et Ses messagers en disant : << Nous faisons aucune distinction entre Ses messagers>>. Ils ont dit : << Nous avons entendu et obéi. Seigneur, Nous implorons Ton pardon. C'est à Toi que sera le retour . ( sourate 2 verset 285) .

 

Cependant, lorsque Dieu, le Très Haut, mentionne dans le Coran les écritures saintes descendues avant celui-ci, c’est toujours en référence à la Thora ou à l’Evangile authentiques .

Jamais nous ne lisons dans le Coran que le musulman doit croire en la <>, ce mot n’y étant mentionné nulle part.

Or la Bible actuelle ( du Grec : <<biblion>> qui signifie livre) n’est pas la Thora ou l’Evangile dans leur pureté originelle. On y trouve certes des paroles de Dieu ou des prophètes, mais aussi des écrits d’hommes qui n’étaient pas inspirés par Dieu, ainsi que ceux d’historiens : elle a donc subi une altération qui explique les erreurs, les contradictions et les absurdités que l’ont rencontre .

Le livre de Moïse qui était dans la Maison de Dieu (2ème livre des Chroniques, 34/verset 15) a été brûlé lors de la prise de Jérusalem par Nabucadanestar (2ème livre des chroniques, 36 versets 18-19) .

Ce livre a certainement été réécrit par le scribe Edras (chapitre 7 d’Edras) et selon le 2ème livre des Macchabées(1 versets 50-60) il aurait été brûlé par Antonius (2ème livre des Macchabées 1; 59-60).

L’Histoire atteste que le Temple fut à nouveau détruit en 70 av.JC par Titus et un arc de triomphe élevé à sa gloire à Rome témoigne de cette victoire : les bas-reliefs sculptés dans la pierre montrent les romains emportant avec eux le fameux chandelier à sept branches lors du pillage du Temple. Le seul exemplaire disponible aujourd’hui et le texte hébraïque rédigé au 11ème siècle . 

Dans la tradition islamique, il existe trois sources distinctes :

1) Le Coran : parole de Dieu révélée au prophète Mohammed (SBSL) par l’ange Gabriel (paix de Dieu sur lui), apprise par coeur et écrite à l’époque de sa révélation par les compagnons du prophète (SBSL), (voir le Coran, sourate << il s'est renfrogné>> (80) versets 11-16). Il présente par conséquent ces deux éléments d’authenticité que ne possèdent pas les Evangiles. Il en sera ainsi jusqu’à la mort du prophète Mohammed(SBSL) .

C’est ainsi qu’il y eut des << Hafizûn>> qui connaissaient tout le Coran par coeur et le propageaient.

Ensuite, les feuillettes sacrés furent réunis sous forme d’un livre par Abou Bakr (compagnon du prophète et premier Calife) et confié à Hafsa, fille de Umar (compagnon du prophète et deuxième Calife) .

Othman, (compagnon du prophète et troisième Calife) 30 années après la mort du prophète, fit écrire plusuièrs copies de l’orignal conservé chez Hafsa et les fit envoyé dans les pays de L’empire musulman. Deux exemplaires sont exposés au public : l’un au Musée de Topkapi à Istanbul (Turquie) et l’autre à saint-marquande .

Le Coran existe dans la langue de la révélation : l’arabe et il n’y a pas de <>, car le Tout-puissant lui a assuré Sa protection :

<< Oui c’est Nous qui avons fait descendre le Rappel, Certes oui, et c’est Nous qui en sommes gardiens>>. (sourate 15 verset 9 ) .

2) Les paroles de Mohammed – transmises par des chaînes pieux remontant jusqu’au Prophète lui-même sous formes de <> .

3) L’oeuvre de Tabari, l’illustre historien du 3ème de l’Hégire .

En effet, si la Tradition musulmane avait réuni ces trois sources en un seul livre – comme cela fut le cas pour la Bible – puis l’aurait présenté comme étant la <<parole de Dieu>> cela n’aurait pas été conforme à la vérité. C’est ce qui fait que le texte Coranique jouit d’une authenticité indiscutable qui lui confère une place à part parmi les livres sacrés .

D’autre part, ces dernières lignes de la Bible (livre de l’Apocalypse) : << Celui qui ajoutera des paroles à ce livre prophétique, Dieu lui ajoutera les plies décrites dans ce livre, et si quelqu’un retranche des paroles du livre de cette prophétie, Dieu lui retranchera de sa part  de l’arbre de vie>>.

C’est une menace contre ceux, qui modifieraient la Bible, menace qui n’aurait point eu sa raison d’être si Dieu ne savait pas que déjà que l’homme falsifierait les saintes Ecritures .

On sait que le Coran Proclame, de son côté,

<< Malheur à ceux qui écrivent le livre de leur mains et disent ensuite <> afin de l’échanger contre un prix infime, Malheur à eux par ce que leurs Mains ont écrit et encore malheur à eux pour ce qu’ils ont obtenu en échange >> (sourate 2 verset 79) .

 

 

 

Laisser un commentaire

grenouilledebenitier |
traditionprimordiale |
minhadj alghouraba (cheikh ... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Partageons Christ
| dawwud
| EGLISE DE DIEU Agapè Intern...